31 aout

Publié le par charlotte et olivier

Après 2 jours au camping de bord de mer d'Epanomi ( baignades, chateaux de sable, jeux avec les enfants du camping, euh, surtout avec leurs vélos et trotinettes...), notre choix est enfin arrêté, certes un peu aidé... Puisqu'il semblerait que nous ne procurons pas le minimum décent à nos enfants, et autres menaces de denonciations aux services sociaux......
Nous prenons l'option de rejoindre Hios (ile toute proche des côtes turques) puis Athènes en bateau, pour se la couler douce et profiter du soleil et de la plage comme une famille normale (enfin presque...)
Départ d'Epanomi vers 14h30 pour faire les 35 km qui nous séparent de Théssalonique.
Départ du ferry à 20h, c'est parti pour 18h de bateau...Nous rejoignons notre cabine grand luxe (6m2 et 2 lits superposés, sanitaires privatifs, c'est pas tout à fait la croisière s'amuse mais c'est mieux qu'un siège dans la bétaillère...).
1er septembre. Cette date sonne dans nos têtes comme la fin de l'été, mais ici, il fait encore bien beau et chaud. Nous débarquons à Hios 15h, c'est dommage, c'est aussi l'heure de fermeture de l'office du tourisme! Cela nous aurait peut être évité une nouvelle mésaventure...
Nous prenons la route du nord, pour rejoindre le seul camping noté dans les  guides et les cartes touristiques de l'île, situé à une quinzaine de km de la ville principale. C'est terriblement vallonné, mais c'est superbe. La végétation est rasée par le soleil et le vent et les criques aux eaux bleu turquoise nous inspirent bien!
Nous verrons cela demain. Pour le moment... Tiens, c'est bizarre, pas de panneau indiquant de camping...
Des habitants nous l'indiquent tout de même, là bas (ba ba comme commence à dire Emile en tendant le doigt vers l'endroit), tout en bas, dans la crique... Nous descendons donc en pensant de concert : "la vache, il va falloir se motiver pour repartir visiter l'île!"
Et tout en bas, là bas, je vous le donne en mille, le camping est fermé depuis...5 ans! C'est pas grave dit Félix, on va trouver une solution!
Nous remontons donc plus vite que prévu pour trouver un village 2 km plus loin où un homme qui se passionne pour la culture du basilique (le rêve, hein Cécile!), nous aide à trouver la solution : un petit appartement que nous louerons 3 jours au moins à Lagada... Plage, cafés et petit port de pêche nous tendent les bras à qq centaines de mètres. Nous n'avons surement pas perdu au change!

P1020057.jpg

P1020065.jpg
P1020088.jpg

1587

1581
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roland 23/09/2009 11:14


hallo sind zurück von unserer fahrrad Tour die gesamte Elbe hinab. Grüsse an die Kinder