7 juillet

Publié le par charlotte et olivier

environ 90km
bagnoles sur cèze- livron
Nous appréhendions beaucoup cette vallée du rhône et pensions devoir rouler sur la N7. La première surprise du jour est la découverte de petites routes "blanches" bien calmes qui nous font avancer parallèlement à l'A7 et la N7 tout en étant suffisamment éloignées pour nous donner l'impression d'être loins de tout. Nous y rencontrons un cycliste de 74 ans encore bien vaillant avec qui nous partageons notre petite expérience du voyage à vélo. Il nous envie, et nous on se prête à rêver de pouvoir encore rouler comme lui au même âge. La rencontre est bien sympathique. Enfin quelqu'un qui ne nous dit pas "bon courage" en nous quittant, mais plutôt " continuez à vous amuser comme cela".
Nous arrivons tard à Loriol où nous nous ravitaillons en eau et nourriture pour organiser le bivouac du jour ( pas de camping, même pas mal, on est habitués!).
A Livron sur drôme, alors que nous entammons une montée, un cycliste nous rejoint et nous dit : "à la limite, si vous cherchez un coin pour dormir, vous pouvez venir à la maison, on a une chambre en bas". La "limite" n'est pas très loin et nous n'avons pas besoin de nous concerter pour suivre Pierre chez lui. Nous faisons donc connaissance de Natacha et leurs enfants, Mathieu et Maud de qui Félix tombe amoureux (il a très bon goût!). L'accueil est d'une gentillesse et d'une simplicité inouïe qui nous mettent tout de suite à l'aise.
Cette rencontre, heureux hasard du voyage à vélo nous gonfle le moral.  Nous partageons leur repas en papotant vélo et voyage bien sur mais aussi de Valence où nous irons très probablement nous installer à la fin de l'année. Il y a un dieu du voyageur en vélo et ce soir il a pensé à nous, c'est sur!
Un énorme merci à cette charmante petite famille que nous aurons bien plaisir à mieux connaître lorsque nous reviendrons nous installer dans le coin.
c'est sûr! on se reverra!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article