18 juin

Publié le par charlotte et olivier

50km
On pousse le vélo jusqu'à villanueva de la reina, le long de la voie de chemin de fer.
On prend qques renseignements sur les trains et rejoignons mengibar afin d'être au camping a valdepenas le soir...
17h30 arrivée a la gare... ggle maps nous indique le camping à un endroit. On suit donc les indications pour apprendre 15km plus loin qu'il est en fait dans une autre direction a 4 km de la sortie de la ville...
Demi tour retour au point de départ 32 km pour rien... Rageant lorsque l'on a besoin de repos...
...et a la sortie de la ville a 2km du camping, on se fait arrêter par la police qui commence a d"nous chercher des poix dans la tête : la remorque est interdite, dangereuse etc... Le velocouché idem...
Ça commence à ne pas sentir bon!
De plus ils nous interdisent de prendre le chemin du camping en disant que c'est l'autoroute.
Un motard va reconnaitre le chemin et confirme..
Au bout d'un temps certain des promeneurs leur confirment que c'est accessible.
Ils nous escortent donc, 2 motards et un fourgon, tous girophares en fonctionnement... Quel cinéma après au moins 10 leçons sur la dangerosité de notre attelage et de la façon dont on roule (charlotte devant etc...)
Arrivée au camping qui n'est en fait plus qu'un restaurant...le camping est fermé depuis 4 ans!
Suite des aventures... On doit se trouver rapidement une pension /hôtel car valdepenas est une grande ville et il faudrait rouler bcp pour se mettre au calme...
De plus ces histoires policières nous on fait perdre beaucoup de temps et il est 21h passé.
Un "hostal" aperçu près de la gare est ouvert et une chbre est dispo... 30 euros plus tard, on est installé et on peut commencer a laver et faire manger.
Emile fait encore le cirque jusqu'à 23h30 et l'endormissement est long... Il fait tres tres chaud! Ces déconvenues de campings nous ont un peu échaudés, et le reste de la région est on ne peut plus pauvre en camping recensés (si tant est qu'ils existent encore...). Le relief est marqué et notre "poids total en charge" ne nous permettant pas trop d'excentricité, nous décidons d'écourter notre passage ici pour rejoindre Valencia en train.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article